Essai publié le

Essai – KTM 790 Duke : Prêt, partez…FUN !

Texte de Gonzo / Photo(s) de Mathias Deshusses
Imprimer cet article

Lorsqu'on m’a proposé de tester la nouvelle 790 Duke, j’étais un peu mitigé. Je veux dire par là que lorsque je suis revenu de mon essai du monstre, que dis-je, de « The Beast », j’en avais plein les mirettes. Du coup, j’avais un peu peur d’être déçu par sa petite sœur. Intérieurement, j’en attendais les mêmes caractéristiques. 

Au premier contact, bing ! La même gueule que la grande… Optique identique, lignes coupées au scalpel (je sais, elle est facile),  réservoir proéminent, arrière court, tout y est à l’exception du cadre treillis en tube acier. Je tourne autour, je la toise et l’observe. Rapidement, je fais un premier constat, ce n’est pas du top matos, notamment au niveau du réservoir qui fait un peu cheap avec ses plastiques, mais au moins, c’est propre. Pas de câble qui dépasse ou qui ressort un peu partout. 

Je suis également un peu sceptique face à ces freins espagnols J. Juan, même siglés KTM…  Et il en va de même avec ces pneus Maxxis, une marque que j’ai plus vu dans la terre que sur le bitume !

Les suspattes WP font plaisir, jusqu’au moment où on se rend compte qu’elle ne sont pas réglables. L’amortisseur est quant à lui uniquement réglable en précharge. 

A ce moment là, une première question me vient à l’esprit : « mais qu’est ce qu’ils ont foutu chez katoche ? » C’est simple, et surtout assumé par la marque. Ces choix qui peuvent paraître bien étonnant réduisent drastiquement le coût de fabrication et donc… le prix de vente. Car il ne faut pas s’enlever de l’esprit que la 790 ne coûte « que » CHF 10'990.-.

Mais en plus de cela, il y a autre chose à prendre en compte. Et là, ça file une banane monstrueuse. A ce prix, la KTM est la seule de la catégorie à offrir un tel package électronique de série. Vous êtes prêts, je détaille. On commence avec  un bel écran de bord TFT, une centrale inertielle Bosch qui gère un ABS Cornering, un contrôle de traction réglable, un anti-wheeling lui aussi réglable, un launch control et un quickshifter up & down… La toute grande classe !!!

Bon, j’en ai marre, il faut que je roule. Je saute sur la belle orange et le premier constat au niveau de la position, c’est que c’est assez agréable. Le buste un peu en avant, une position saine avec des jambes pas trop repliées, je cale mon mètre 82 sans aucun souci. 

Une pression sur le démarreur et le twin parallèle donne de la voix. Et elle est plutôt flatteuse cette voix ! Du coup, j’en viens à me dire que les 105 canassons vont me péter à la tronche. Et là, hé ben non. En fait c’est même creux en bas. Je vous laisse imaginer la déception. Mon premier trajet avec la 790 ne sera pas folichon, tracé oblige alors je me suis rattrapé par la suite. En attendant, il faut lui laisser que sa prise en main est quasi immédiate tant il est facile !

Et avec l’usage courant que j’en ai fait, je vous assure que je ne l’ai vraiment pas épargnée cette orange mécanique. Et du coup, pas mal de points me semblent importants à développer. 

Tout d’abord, la gestion de la poignée de gaz. J’ai trouvé que le mode Track produit des à-coups d’injection qui rendent certaines phases un peu délicates. Pour le reste des modes, tout s’est passé avec souplesse et précision. Et de la précision il en faut avec ce twin parallèle.  KTM a produit un moteur intéressant qui leur permet de combler le vide intersidéral qui se trouvait entre la 690 et la 1290.

Pages de l'article :

Pages

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Fun
+
Légère
+
Prise en main
On a moins aimé :
-
Freinage
-
Suspensions
-
Pneus

Fiche technique

Véhicule
Marque :
KTM
Modèle :
790 Duke
Année :
2018
Catégorie :
Roadster
Moteur
Type :
Bicylindre parallèle, 4 temps, double ACT
Cylindrée :
799 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
DKK Dell'Orto (corps 42mm)
Performances
Puissance max. :
105 ch à 9'000 tr/min
Couple max. :
87 Nm à 8'000 tr/min
Transmission
Finale :
Par chaine X-Ring 520
Boîte :
6 rapports avec Blipper
Embrayage :
Multidisque à bain d'huile
Partie Cycle
Châssis :
Tubulaire acier chrome-molybdène avec moteur comme élément porteur
Suspension AV :
Fourche inversée non-réglable WP de 43mm
Course AV :
140 mm
Suspension AR :
Monoamortisseur WP, réglable en précontrainte
Débattement AR :
150 mm
Pneu AV :
120/70 ZR 17
Pneu AR :
180/55 ZR 17
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Non
Frein AV :
Double disque de 300mm avec étriers radiaux à 4 pistons
Frein AR :
Simple disque de 240mm avec étrier à 2 pistons
Dimensions
Empattement :
1'475 mm
Hauteur de selle :
825 mm
Selle basse 805mm et avec châssis bas 785mm
Poids à sec :
169 kg
Réservoir :
14 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Black
 
Grey/Orange
Catalogue
Prix de vente :
CHF 10'990.-
(hors frais de transport) version L CHF 10'390.-
En ligne :

Plus d'articles Moto

L'Indian FTR 1200 S sera  visible dans les concessions de Suisse Romande les 27 et 28 octobre
Dévoilée officiellement à l'occasion du salon Intermot de Cologne, la nouvelle Indian FTR 1200 S se révélera aux fans suisses de la marque le week-end prochain.
Soirée de présentation des BMW R1250GS et R1250RT chez Facchinetti Motos le jeudi 25 octobre
Fans de la marque à l'hélice réjouissez-vous, les nouvelles R 1250 GS et R1250 RT vous seront présentées le jeudi 25 octobre dès 18h30 dans vos concessions BMW Facchinetti de Meyrin (GE) et BMW Facchinetti de Crissier (VD).
Essai Kawasaki Versys 1000 Grand Tourer – Elle se pliera en quatre pour son pilote
Au commencement, il y a quand même une bizarrerie. Un trail avec un moteur 4 cylindres. Curieux. Etrange. Osé.
MV Agusta F4 Claudio Castiglioni – Attention, fracture de la rétine en approche
On sait MV Agusta capable de séries limitées proches de la perfection. Des éditions qui nous font rêver tant par le dessin que par les matériaux utilisés. Et pour cette nouvelle édition, produite en hommage au créateur de la marque de Varèse, la barre a été mise très, très haute… admirez la MV Agusta F4 Claudio!
MotoGP à Motegi – Jorge Lorenzo jette à nouveau l'éponge
Il avait promis d'essayer, mais malheureusement sa blessure au poignet ne lui a pas permis de boucler plus qu'un seul tour du tracé de Motegi, Jorge Lorenzo se voit à nouveau contraint de déclarer forfait pour la course.
Essai KTM 1290 SuperDuke R - La Bête, appellation non usurpée
La référence parmi les streetfighters explosifs, de même que la plus extravagante en termes de design, l’Autrichienne marie les extrêmes sans ménagement.

Recherche

Hot news !

Yamaha R3 bLU cRU Cup / Switzerland - Découvrir la course en "all inclusive"
Amener de jeunes pilotes dans le championnat suisse, grâce à une formule "tout compris" accessible. C'est le pari du groupe Hostettler / Yamaha Suisse avec la R3 bLU cRU Cup / Switzerland. Une formule d'accès à la compétition qui donne faim!
La BMW S1000RR 2019 surprise lors d’un roulage en Espagne
On y est, la saison des photos volées est ouvertes !! Cette fois c’est la BMW S1000RR 2019 dont nous vous parlions pas plus tard qu’hier qui a été surprise lors de tests de roulage en Espagne.
Intermot 2018 - Triumph Street Scrambler 2019 - En route pour l’Aventure
Aujourd’hui, pour la plupart ce n’est plus le cheval ultime ni la dernière technologie embarquée qui excite notre cervelet de motard, mais bien l’Aventure avec un grand A. Triumph l’a très bien compris avec ce modèle Street Scrambler 900 2019 prêt à vous emmener au bout du monde.
Ténéré 700 – Le teasing continue en Argentine avec cette fois Adrien Van Beveren
Après Rodney Faggotter et Stéphane Peterhansel, c'est cette fois au pilote français Adrien Van Beveren, pilote du Yamaha Official Rally Team de prendre le guidon de la future Ténéré 700.
Essai Dunlop Sportsmart TT - Compromis radical
Pour combler son offre su rue créneau des pneus sportif, Dunlop a pris tout le meilleur de son D213 GP Pro pour le placer dans un pneu vraiment polyvalent.
Des nouvelles sportives chez BMW en 2019 - S1000RR, S675RR et G310RR ?
Il semblerait que pas moins de 9 nouveaux modèles soient au programme chez BMW pour 2019.

Liens Partenaires